Accueil > Actualités, High-Tech, Informatique > Apple a sorti le 27 janvier 2010 son nouveau jouet : l’iPad

Apple a sorti le 27 janvier 2010 son nouveau jouet : l’iPad

ipad-appleElle est dotée d’un écran 9.7 pouces, d’un processeur Apple et de 10 heures d’autonomie. Son prix varie de 499 à 699 dollars pour les versions WiFi et de 629 à 829 dollars pour les versions 3G.
Un design très proche de celui d’un iPhone grand format, la tablette est fine (13,4 mm) et légère (680 grammes). Côté technique, c’est finalement un écran 9,7 pouces tactile. Le processeur est en revanche bel un bien un SoC Apple (développé par PA Semi) baptisé A4 et cadencé à 1GHz. Côté autonomie, Apple annonce 10 heures en usage et 1 mois en veille. On peut synchroniser son iPad avec iTunes via un câble USB pour le relier à un ordinateur.
l’iPad existera en plusieurs versions, avec 16, 32 ou 64 gigaoctets de mémoire, avec ou sans accès 3G.
Le système d’exploitation est très proche de celui de l’iPhone, et la tablette pourra faire tourner toutes les applications de l’iPhone, lire des vidéos ou de la musique et naviguer sur le Web. Une version spécifique de la suite bureautique iWorks, ainsi que des applications spécialement développées pour la tablette, en particulier des jeux, seront disponibles dès le lancement.

La première surprise vient en fait de la déclinaison de l’iPad en versions WiFi (802.11n) et 3G (HSDPA 7.2 Mbps). Les iPads sont désimlockés et utilisent des cartes microSIM. Apple a finalement rempilé aux Etats-Unis avec AT&T qui proposera deux formules datas sans engagement : 250 Mo de données pour 14,99$ par mois et une formule illimitée à 29,99$.

L’affichage bascule du mode portait au mode paysage d’un simple geste grâce à l’accéléromètre intégré. Quelle que soit l’application présentée, l’ensemble dégage une sensation de fluidité, révélant une interface tactile vraiment intuitive.
Un système d’ajustement automatique de l’affichage permet de passer en plein écran ou de respecter la résolution d’origine dans un format plus réduit. En outre, un nouveau SDK intégrant les outils pour l’iPad est d’ailleurs disponible dès aujourd’hui.

Vraisemblablement, un petit bijou de technologie, qui à mon avis manque un peu de maturité. Notamment sur les points suivants :
- la tablette ne gérera pas la technologie d’Adobe (Flash), ce qui empêchera d’accéder à certaines pages et applications Web.
- Comme l’iPhone, pas de multitâches
- Souci de maniabilité, il faut tenir l’iPad d’une main et naviguer avec l’autre (pour éradiquer ce problème, APPLE a pensé à vendre des accessoires séparément)
- Pas d’emplacement pour les cartes SD

Be Sociable, Share!
  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks
Vous devez être identifié pour poster un commentaire